Démarche

DOMINICI, Véronique (Avignon/France, 1964)

Sculptrice, céramiste et plasticien.

Prédilection pour le figuratif et et les installations.

Formations: Ecole des Arts de la Céramique de Saint-Quentin-la-Poterie, Céramique et Sculpture sous la direction de Catherine Le Cerf en 2007 à 2008 - Ecole Décoramique d'Aix-les-Milles, Céramique et Décors sous la direction de Anne-Marie Lissitzky en 2008 à 2009 - Académie des Arts d'Avignon, Sculpture en 2013 à 2014.

L'artiste: «J'ai commencé la sculpture en 1996 seule, au départ je façonnais de simples têtes en terre cuite que j'installais dans des boites puis des bustes que j'ai progressivement assemblés à des objets de récupération, puis j'ai commencé le travail thématique qui prenait tout son sens et me permis de réaliser des installations et de mettre en valeur mon univers, et me raconter une histoire: Ces installations de sculptures- mise -en scène ont été influencées par mon expérience théâtrale. Aujourd'hui j'ai un travail de boites que je présente comme des tableaux avec mises en scènes de portraits thématiques en terres cuites et assemblages.»

Dans la presse: «L’âme de la terre c'est le souffle qui émerge de l'œuvre sculptée de Véronique Dominici. De son regard aigu elle a la capacité de scruter les forces vitales de la Nature. Une créativité et une curiosité qui n'oublie pas l'essence et les sources de l'enfance. Souvent l'âge adulte s'éveille sans cette mémoire, incapable de chercher dans les interstices de l’existence les détails et les indices les plus significatifs. Les "Trésors" qu'elle prélève du sol sont les éléments qui composent son art: racines dont elle exalte l’âme, matériaux de récupération, terre cuite....Ses sculptures sont dramatiquement vivantes, dynamiques, capables d'incarner pleinement le pathos de l'humain, entendu dans son acception la plus archaïque. Elle fait le portrait de l'injustice humaine, de la souffrance psychique et physique, de l’horreur de la guerre et du racisme mais elle réussit aussi à montrer avec un ensemble touchant d'émotions, les aspects les plus élevés comme la poésie l'amour, la joie. Du reste, comme le disait l'artiste et philosophe Khalil Gibran "La Vie: c'est une île dans un océan de solitude, une île dont les rochers sont l’espérance, les arbres des songes, les fleurs la solitude, les ruisseaux de la soie.» (Paola Simona Tésio, Critique d'Art et Journaliste, 2012)

 

 

Cv sur demande 

 

veradopro@gmail.com  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :