Correspondances

 

Lettre de Danielle  exposition Firda Kahlo

Danielle bonsoir,

un grand merci pour cette magnifique expo sur Frida.

Je suis vraiment très heureuse de faire partie de votre groupe.

Merci A très bientôt Amicalement Véronique

Ps: j'aime beaucoup Frida je collectionne depuis plusieurs années livres sac miroir photos et autres objets .
J'ai vu le film et lu plusieurs biographies vu plusieurs expo, j'ai même
fait le voyage à Londres en 2005 avec deux amis pour aller voir l'expo à la
Tate Modern c'est un très beau souvenir pour moi.
Je ne sais pas si pour vous c'est la même chose mais j'aimerai beaucoup aller au Mexique voir sa maison Musée.
Mais peut-être l'avez-vous déjà visité.
Amicalementfrida-photo-noir-et-blanc.JPG Véronique





Réponse de Danielle Jacqui

J'aimerais beaucoup aller au Mexique aussi.
Dans la vie tout est possible il faut commencer par en rêver.
On pourrait établir des contacts là-bas, et tenter de nous solidariser avec
quelque chose qui nous donnerait la possibilité de nous jumeler d'une façon
ou d'une autre par le biais de l'expo qui est constituée et qui ne demande
qu'à être améliorée.
Comme nous incluons l'expo dans le programme du prochain festival d'art
singulier toute forme de travail à ce sujet est envisageable.
Je n'avais pas au départ supposé que tous nos amis artistes allaient ainsi
jouer le jeu.
Je me suis reproché de n'avoir pas adressé une invitation à des instances
officielles de ce pays.
Mais ce qui n'a pas été fait reste à faire!
Voulez-vous récupérer vos œuvres jusqu'à cet été, ou bien les gardons-nous
avec les autres ?
Bien amicalement
danielle



Article 2008 suite Biennale Internationale D'Art Singulier

Les trains qui arrivent en gare d'Aubagne!

Les trains qui arrivent en gare d'Aubagne, n'ont vraiment plus rien à voir avec les trains qui arrivèrent il y a 150 ans.
Nos vieilles locomotives patrimoniales chères à nos coeurs, se trouvent à présent dans les musées des trains, et dans les dictionnaires.
L'Histoire des hommes ne cesse d'avancer avec leurs inventions.
Il y avait une vraie réponse au thème du train au dernier Festival International d'Art Singulier d'Aubagne.
Il y avait le train joyeux de notre ami Baudouin, et les trains de Thomassin, et le superbe train de Rémy Gaillard, et la gare de Danielle Jameux, et d'autres encore.
Et puis il y avait le train, très inspiré et regardé de Véronique Dominici, rappel fort, pour interpeller, pour ne pas oublier.

Danielle jacqui prendra le train depuis la Gare d'Aubagne pour se rendre à Nice ou je le rappelle, nous faisons une sorte de "happening", à l'occasion des journées du patrimoine les 20 et 21 septembre, au Musée International d'Art NaÏF.
Il semble que de nombreuses personnes, soient intéréssées.

 # posted by Danielle Jacqui @ 7:21 AM 0 comments

9.9.08IMG_0017.JPG




 

Correspondances

Bonjour Véronique,

On les dirait vivants vos personnages, on voit leur âme sur le visage, bien plus que chez les êtres réels. J'aimerais connaître leur histoire...

Sur les visages vous saisissez des expressions fugasses, si rarement captées même avec un appareil photo...

Je pense, entre autres, à la petite fille en blanc (image intitulée Roses blanches) que j'ai vu sur votre site et qui a l'air d'être en contact avec quelque chose de plus grand que soi, le visage transfiguré, insouciante de ce qui l'entoure. Son corps est là, mais elle est ailleurs. J'aimerais comprendre la signification des disproportions du corps. Ce qui me vient spontanément, c'est petite par la taille mais grande de l'intérieur. Mais il y a peut-être autre chose. Je ne vois pas non plus ce qu'elle tient dans les mains.

Ça me fait penser à ma petite fille, Maxine, 10 ans, qui vit à Paris et qui est une enfant exceptionnelle. Elle est plus que gentille, elle a de la bonté et, vous n'allez pas me croire, elle rencontre beaucoup de méchancetés de la part de certains de ses camarades. Déjà à cet âge. Quand elle raconte quelque chose, ce n'est pas tant pour se plaindre mais parce qu'elle est déroutée et voudrait comprendre. J'ai de la peine pour elle.

Mon petit fils Raphaël aura 20 ans demain. Il vit toujours chez moi. Il est au gymnase, c'est une année qu'il répète. Il vit sa vie de jeune et la musique l'intéresse plus que les études. Cependant cette année il semble travailler mieux que l'an passé. On s'entend bien, il est correct.

Comment allez-vous Véronique ? Avez vous de la satisfaction concernant votre vie professionnelle ? Êtes vous connue et reconnue à présent, est-ce que ça avance ? Vous vendez vos créations dans ce show room ou c'est un galeriste qui s'en occupe ?

Comment va votre famille ? Votre fille a quel âge à présent ? Je ne me souviens pas de son nom...

Avec mes amitiés,

Susanna

Bonjour Véronique,

Concernant les lunettes tout d'abord, je ne peux pas m'en passer non plus, je suis myope. Mais j'ai un excellent ophtalmologue, il est vietnamien, qui dit que pour améliorer notre vue nous devons manger beaucoup de légumes et salades verts et de l'ananas, ils sont bons pour la santé des yeux. On peut empêcher ainsi p. ex. le développement de la cataracte. Le mieux, il dit, c'est d'être végétarien, il l'est. J'ai beaucoup réduit ma consommation de viande mais je ne veux pas m'en passer tout-à-fait parce que ça nous exclut pas mal du cercle des amis. Ça devient vite difficile.

La petite fille en blanc, je ne sais pas si on parle de la même. Je voulais dire celle-ci.

La jeune-fille dans la vitrine est peut-être la même personne mais mon interrogation portait sur cette statuette-là. L'attitude et l'expression des deux personnages ne se ressemblent pas. Celle-ci a le regard ouvert sur un monde tandis que la jeune fille dans la vitrine me semble s'être tout à fait retirée du sien... (C'est l'impression qu'elle me donne. Qu'elle est en attente.) Je ne me souviens pas si je vous ai déjà demandé à l'époque la signification du pourquoi les trois personnages ont les yeux clos ou mi-clos...

Concernant la célébrité, vous avez raison, c'est difficile à vivre. Quand le monde vous aime vous ne vous appartenez plus. Mais, Véronique, vous faites des œuvres supérieures à beaucoup d'autres qui sont pourtant célèbres. La sérénité, la douceur et la dignité qui émanent de ce visage d'enfant sont insaisissables parce qu'elles ne viennent ni des yeux, ni des sourcils, ni de la bouche, ni du nez, c'est une expression du visage tout entier et le port de la tête. Sa place serait dans un musée.

Et je suis fière de vous connaître. :)

En revenant sur le thème de la méchanceté des enfants entre eux, mon impression est que si ça commence dans l'enfance, ça perdure bien à l'âge adulte. Il y en a qui n'acceptent pas que l'autre soit

meilleur que lui en quoi que ce soit et s'emploie avec beaucoup d'énergie à rabaisser cet autre, le calomnier, le "détruire".

Je trouve très, très bien la phrase "Je suis forte, rien ne peux m'atteindre" c'est une excellente arme de défense. Juste je m'interroge sur le mot "rien", s'il n'est pas plus judicieux de le remplacer par "ça", "il" ou "elle". L'inconscient sait qu'il y a des choses qui peuvent nous atteindre et ça risque de fragiliser la crédibilité de la phrase. Mais, en fait je ne sais pas, je me le demande. Fin juin je verrai Maxine (je vais à Paris), je lui proposerai les deux versions. En fait, le mieux c'est qu'elle choisisse ce qui lui convient.

Elle aussi sait bien ce qu'elle veut faire plus tard, elle veut dessiner des BD. Elle a toujours su bien dessiner, c'est une artiste. Et elle ne se contente pas de dessiner, elle s'applique, elle se perfectionne. La dernière fois qu'elle est venue, elle m'a demandé du papier parce qu'elle voulait s'exercer à comment faire des larmes sur un visage. Et elle a fait plusieurs dessins, jusqu'à ce qu'elle était à-peu-près satisfaite. J'aime bien son caractère.

Par rapport à la taille, j'ai une histoire à raconter qui concerne mon fils A..., papa de Maxine. Enfant il a été très maigre et petit de taille. Il était le deuxième plus petit de sa classe, il avait 13 ans. Un jour il était question qu'on lui fasse faire un appareil dentaire et pour cela une doctoresse lui a fait faire des radios de la main. Par rapport à ces radios, elle a aussi proposé de lui dire la taille qui sera la sienne une fois adulte. "Tu veux le savoir?" Bien sûr qu'il voulait le savoir. "1m84 cm - disait la doctoresse, si toutefois il se nourrissait selon les standards américains (mais ça ne voulait pas dire Mac Donald's), puisque ces calculs venaient de là-bas. On est resté bouche bée, c'était inimaginable. Mais le fait est qu'à partir de là il s'est donné la permission de grandir et devinez combien il a mesuré à l'âge adulte ? Je vous le donne en mille : 1m84 !

Se focaliser sur la crainte de rester petit, tire en arrière. Se focaliser sur l'espoir de grandir et se voir grand dans l'avenir, tire en avant. Je crois très fermement que nos croyances influencent notre réalité.

Mon petit-fils est chez moi depuis l'âge de 14 ans. Avant il était chez ses autres grands-parents,.... J'ai travaillé dans un home pour personnes handicapées comme éducatrice spécialisée ; j'avais des horaires irrégulières, parfois jusqu'à 20h30.

Ce que je fais de mon temps libre, difficile à résumer, il y a toujours mais toujours qqch à faire. J'ai cru qu'à la retraite ce sera différent, mais non.

Je vous quitte pour aujourd'hui, normalement je me couche à minuit. Amitiés,

Susanna

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :